Brève histoire et panorama des syndicats médicaux

Création des différentes structures

L’histoire des syndicats médicaux, tels qu’ils existent à l’heure actuelle, est étroitement liée à celle de la Convention médicale. En 1961, année de signature de la première convention nationale avec l’Assurance maladie, la FMF, qui défendait une « vision libérale » de la médecine, s’est séparée de la CSMF, syndicat historique revendiquant une vision « sociale ».

La FMF a néanmoins signé, avec la CSMF, la convention de 1976 et celle de 1980 après avoir négocié l’ouverture du « Secteur 2 » à honoraires libres (Wikipédia).

La représentation séparée des médecins généralistes, en germe depuis 1975, se concrétise en 1985, avec la fondation de MG-France qui devient majoritaire chez les généralistes aux élections professionnelles de 1994. Auparavant, l’Union nationale des omnipraticiens français (UNOF) s’est constituée au sein de la CSMF en 1984, ce qui a entraîné par réaction la création de l’Union des médecins spécialistes (UMESPE), toujours au sein de la même confédération. En 1992, est créée l’Union collégiale des chirurgiens et spécialistes français (UCCSF).

Dans les années 1990 est posée la question de la légitimité des syndicats à signer la convention. Le principe prévaut alors que seuls les syndicats représentant l’ensemble des médecins sont habilités à signer une convention médicale s’appliquant à tous. Mais en  1997, sont signées deux conventions distinctes36 par deux syndicats monocatégoriels : la convention des médecins généralistes par MG France et celle des spécialistes par l’Union collégiale des chirurgiens et spécialistes français (UCCSF). On revient à une convention commune en 2005, puis en 2011 avec une signature par la CSMF, le SML et la FME alors qu’en 2016, la convention est signée que par deux syndicats monocatégoriels, MG-France et le BLOC, nouvelle fédération représentant les chirurgiens, les gynéco-obstétriciens et les anesthésistes-réanimateurs.

En 2017, s’est créée l’Union française pour une médecine libre (UFML), présidée par un médecin généraliste, le Dr Marty, mais comportant une branche dédiée aux spécialistes.

Au sein de la CSMF, l’UNOF s’est dotée des statuts d’un vrai syndicat en 2016. Le 12 janvier 2020, le Comité directeur de l’UMESPE, réuni en réunion extraordinaire, a voté à 95% une modification de ses statuts le dotant d’une personnalité juridique indépendante sous le nom d’AVENIR SPE. Ce nouveau syndicat, exclusivement dédié aux spécialistes, a rapidement été exclu de la CSMF qui a, en réaction, créé « les spécialistes CSMF ».

Représentativité des syndicats dans la vie conventionnelle

La représentativité des syndicats médicaux est fondée sur les résultats des élections pour le renouvellement des Unions régionales des professionnels de santé. Celles-ci comportent deux collèges, l’un pour les médecins généralistes, l’autre pour les médecins spécialistes. Les résultats permettent donc de cerner la représentativité des syndicats dans l’une et l’autre catégorie.

Les élections de 2021 ont donné les résultats suivants, publiés par le Ministère :

  • La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) passe de 31,6 7 % en 2015 à 22,36% en 2021.
  • La Fédération des médecins de France (FMF) passe de 16,68 % en 2015 à 7,5 % en 2021.
  • Le Syndicat des médecins libéraux (SML) passe de 23,86 % en 2015 à 12,02 % en 2021.•L’Union collégiale (UC) passe de 2,72 % en 2015 à 1,38 % en 2021.
  • L’Union syndicale « Avenir Spé » « Le BLOC Union AAL-SYNGOF-UCDF » passe de 24,22 % en 2015 à 39,30 % en 2021.
  • L’Union française pour une médecine libre – Syndicat (UFML-S) obtient 16,67 %.
  • Jeunes Médecins obtient 0,75 %.

Ces résultats électoraux sont complétés par une enquête de représentativité diligentée par le ministère de la Santé. Le 9 juin 2021, la Mission nationale de Contrôle et d’audit des organismes de sécurité sociale (MNC) a présenté un rapport définitif confirmant la représentativité de l’Union syndicale AVENIR SPE – LE BLOC.

Règles pour signer la convention médicale

Seul un syndicat représentant plus de 30% des voix peut valider et signer une convention ou un avenant. Les droits d’opposition sont possibles, mais il faut que la représentation atteigne plus de 50%. Aujourd’hui seule l’Union AS/LB et MG France peuvent signer conjointement un avenant à la Convention.

Elections 2021 aux URPS

Les informations publiées dans cette page sont issues du site gouvernemental officiel des élections URPS Pour chaque région, nous présentons la liste complète des élus, sans oublier les candidats non élus. Il faut rendre hommage à tous ceux qui ont participé au succès de nos listes. Chacun est invité à continuer de militer sur le [...]

L’union syndicale Avenir Spé Le Bloc admise aux élections URPS

L'union syndicale « AVENIR SPÉ - LE BLOC » officiellement admise aux élections URPS Par arrêté du 2 novembre 2020, paru au Journal Officiel, l'union syndicale « AVENIR SPÉ - LE BLOC » fait officiellement partie des sept organisations admises à présenter des listes de candidats pour le renouvellement des membres des unions régionales de professionnels de [...]

AVENIR SPE et LE BLOC forment une union syndicale des médecins spécialistes, chirurgiens et obstétriciens

AVENIR SPE et LE BLOC forment une union syndicale des médecins spécialistes, chirurgiens et obstétriciens Le jeudi 22 octobre, les Docteurs Patrick Gasser et Philippe Cuq ont tenu une conférence de presse pour annoncer la création de l’Union syndicale Avenir Spé – Le Bloc. Cette union syndicale vise à renforcer la voix des médecins spécialistes [...]

Place aux femmes médecins !

Tout le monde l'a remarqué, les femmes sont devenues majoritaires au sein du corps médical. On le voit dans toutes les spécialités : dermatologues, endocrinologues, pédiatres, ophtalmo... Mais aussi radiologues, gastroentérologues et, de plus en plus en chirurgie. Plus personne ne s'étonne d'être opéré par une chirurgienne... Comme dans beaucoup d'autres métiers que l'on pensait [...]

La vérité sur la constitution d’AVENIR SPE

Beaucoup de fausses nouvelles ont circulé à propos de la transformation de l’UMESPE-CSMF en syndicat à part entière de la médecine spécialisée. Il est temps de rétablir la vérité des faits. La CSMF est une confédération composée de représentants départementaux (au départ, il y avait de vrais syndicats départementaux, d’où le terme de confédération), de […]