La Lettre Avenir Spé

AVENIR SPE, POURQUOI ?

Avenir Spé, pourquoi ?

Dr Patrick GASSER, président d’Avenir Spé – cliquez sur l’image pour lire la vidéo

ELECTIONS URPS – MODE D’EMPLOI

Attention ! Vous allez recevoir une enveloppe de ce modèle. Ne la jetez pas ! Elle contiendra VOTRE IDENTIFIANT, nécessaire pour voter en ligne.

 

Comment s’authentifier pour l’élection en ligne – cliquez dessus pour agrandir :

Authentification des médecins pour l'élection aux URPS

LE JOURNAL TELEVISE d’AVENIR SPE

En 9 minutes, 9 spécialistes  vous disent pourquoi, il est important de voter Avenir Spé aux prochaines élections !

  • Benoît Feger « Il faut Revaloriser les tarifs »
  • Bruno Silberman « Garantir la pérennité S2 »
  • Patrick Bouillot « Défendre les valeurs réelles de nos actes »
  • Olivier Teffaud « Garantir les contrats d’exercice »
  • Etienne Fourquet « Résister à la pression des groupes »
  • Thierry Bour « Garantir l’accès rapide à l’Innovation »
  • Georges DE KORVIN « Imposer la place des médecins libéraux »
  • Marc Durand-Réville « Donner du pouvoir aux spécialistes libéraux »
  • Bruno STACH « Affirmer la place du spécialiste libéral »

Cliquez ici ou sur l’image pour accéder à la page Linkedin du JT d’AVENIR SPE.

LES PSYCHIATRES SE SONT ENGAGES AVEC AVENIR SPE

Dr Claude GERNEZ, psychiatreLes psychiatres libéraux du Syndicat National des Psychiatres Privés se sont engagés avec l’équipe d’Avenir-Spé comme en témoigne le nombre de ceux qui figurent sur les listes du prochain vote aux Unions Régionales.

Les motivations sont évidentes : nous savons que nous contribuerons à la constitution des projets nous concernant, avec les équipes dynamiques qui préparent l’avenir et savent, par expérience, « dialoguer » avec les ARS, l’exemple récent des CMPP de Nouvelle Aquitaine montre l’importance d’une réaction sans ambigüité.

Nous pourrons aussi rediscuter pour obtenir à nouveau « l’accès direct » dont la suppression continue de choquer l’ensemble de la profession. En effet, Avenir-Spé ne comprend que des syndicats de spécialistes et, tout en négociant avec eux, n’est pas soumis aux injonctions des médecins généralistes soutenus par les technocrates du ministère.

Dans le passé, le président d’Avenir-Spé, Patrick Gasser, a su défendre nos propositions, particulièrement sur le maintien du paiement à l’acte et a refusé la forfaitisation de notre pratique. Il a aussi beaucoup insisté sur la revalorisation des spécialités cliniques et rendu son équipe sensible à cette problématique, dans le respect de nos spécificités.

Le succès électoral d’Avenir-Spé permettra aussi de représenter nos convictions lors de la prochaine Convention et durant les Avenants qui se négocierons ensuite avec la CNAM. Le vote nous assurer aussi, sur le plan local, notre présence aux Commissions Paritaires Locales des CPAM où il est possible d’être une force de proposition et de défense des confrères au niveau départemental.

Nous pourrons continuer ensemble à défendre nos revendications mais surtout à défendre les propositions propres à faire évoluer la pratique de notre spécialité dans le respect de son éthique.

Claude GERNEZ

IMPOSER LA MEDECINE LIBERALE SPECIALISEE

En Bretagne, nous avons un beau réseau de spécialistes sur tout le territoire. Les jeunes doivent garder la maîtrise de leur outil de travail et la capacité d’investir pour l’avenir.

Les projets de manquent pas, en chirurgie ambulatoire, en téléradiologie ; mais aussi en cancérologie dermato, dans la lutte contre l’obésité, et en pathologie rachidienne…

L’URPS doit porter les projets de toutes les spécialités, y compris les oubliées de ces dernières décennies, comme la pédiatrie, la psychiatrie ou la médecine de réadaptation.

Seule l’Union syndicale AVENIR SPE – LE BLOC peut porter collectivement la voix de la médecine spécialisée  et peser efficacement face à des pouvoirs administratifs et financiers qui n’entendent que les rapports de force.

Georges DE KORVIN – Président honoraire du SYFMER, membre du bureau d’AVENIR SPE et coordinateur de la liste AVENIR SPE – LE BLOC en Bretagne

AVIS DE LA COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DES MEDECINS (28 janvier 2021)

Résumé des débats, avec la liste des participants

Téléconsultation pré-anesthésique proposée par le GHT de Charentes : La Commission Paritaire Nationale des médecins émet, à la majorité simple des voix exprimées et représentées, un avis favorable sur l’expérimentation en télémédecine portant sur la mise en place de la téléconsultation pré-anesthésique entre le Centre Hospitalier d’Angoulême et le Centre Hospitalier de Charente proposée par le GHT de Charentes au regard des dispositions règlementaires et conventionnelles. Les membres de la CPN émettent toutefois quelques points de vigilance :

  • l’intérêt d’étendre à terme à l’ensemble de l’offre hospitalière de Charente, y compris les
    établissements privés dans le projet ;
  • le respect des cadres réglementaire et déontologique pour développer les outils numériques sur le
    territoire de l’expérimentation

QUAREPSY : La Commission Paritaire Nationale des médecins émet, à l’unanimité des voix exprimées et représentées, un report du vote à une prochaine CPN sur l’expérimentation en télémédecine intitulée Qarepsy, une solution de téléconsultation en psychiatrie.
Les membres de la CPN émettent les recommandations suivantes au promoteur pour amender le projet et faire l’objet d’une nouvelle présentation à l’occasion d’une prochaine CPN :

  • préciser la place de l’expérimentation par rapport à l’offre existante sur le site Qare, notamment de psychologues ;
  • limiter l’expérimentation à 12 mois ;
  • prévoir un déploiement progressif sur le territoire ;
  • réaffirmer dans les modalités de l’expérimentation le retour systématique d’informations au médecin traitant et préciser les modalités de ré-orientation du patient vers ce dernier ;
  • s’assurer du respect des règles déontologiques

Plateforme MEDECINDIRECT : La Commission Paritaire Nationale des médecins émet, à l’unanimité des voix exprimées et représentées, un avis défavorable sur l’expérimentation portant sur l’organisation d’un parcours de prise en charge d’autistes en télémédecine. au regard des dispositions règlementaires et conventionnelles. Les membres de la CPN considèrent que les dérogations demandées dans le cadre de l’avenant n°8 à la convention médicale pour la téléconsultation ne permettront pas de transposer l’expérience guyanaise sur l’ensemble du territoire dans la mesure où sa mise en œuvre nécessite une articulation avec les acteurs territoriaux existants et un financement adapté. En ce sens, ce projet d’expérimentation pourrait être réorienté vers une demande d’instruction dans le cadre des expérimentations de l’article 51 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018.

Pointvision : La Commission Paritaire Nationale des médecins émet, à la majorité simple des voix exprimées et représentées, un avis favorable sur l’expérimentation en télémédecine portant sur la création d’un centre annexe Point Vision dans la ville de Saint-Quentin au regard des dispositions règlementaires et conventionnelles.
Les membres de la CPN émettent toutefois quelques points de vigilance ;

  • intégrer à l’expérimentation les ophtalmologues libéraux du territoire concerné ;
  • prévoir un retour d’information vers le médecin traitant ;
  • s’assurer, dans le cadre de l’urgence, de la prise en charge du patient orienté vers un centre hospitalier ;
  • s’inscrire dans la permanence des soins en établissement de santé (PDSES) ;
  • formaliser par convention les partenariats existants entre PointVision et les ophtalmologues du site du site principal ou le centre hospitalier et d’en informer les patients.

L’avis favorable a été voté grâce aux voix de MG France. Tous les autres représentants syndicaux ont voté contre.

« La section professionnelle note que Point Vision devrait intégrer les ophtalmologues libéraux du territoire dans cette expérimentation, ne serait-ce que pour recueillir leurs avis. De plus, Point Vision devrait également prévoir un retour d’information vers le médecin traitant notamment en zones déficitaires.
Sur la question des urgences, la section professionnelle trouve insuffisante la simple orientation du patient vers son centre hospitalier avec une lettre et un compte-rendu. Elle rappelle que les obligations déontologiques doivent conduire le médecin à s’assurer que le patient soit bien pris en charge dans le cadre de l’urgence. Il est donc impératif que ce circuit soit facilité et garanti. De plus, la section professionnelle regrette que le projet d’expérimentation ne s’inscrive pas dans la permanence des soins en établissement de santé (PDSES). La section professionnelle déplore que ce projet d’expérimentation en  télémédecine n’ait pas été présenté ni au Conseil National Professionnel (CNP) d’Ophtalmologie, ni au Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) ce qui aurait donné une force particulière à cette expérimentation notamment dans le cadre d’un déploiement France entière.
Pour le CNOM, il est essentiel que soient réellement formalisés par convention les partenariats existants entre Point Vison et les ophtalmologues du site principal ou le centre hospitalier, puis d’en informer les patients. »

LIVI : La Commission Paritaire Nationale des médecins émet, à l’unanimité des voix exprimées et représentées, un avis défavorable sur l’expérimentation en télémédecine portant sur la Prévention, dépistage et prise en charge des IST, du VIH et des hépatites virales au regard des dispositions règlementaires et conventionnelles.
Les membres de la CPN rappellent toutefois que le porteur de projet a la possibilité de présenter à nouveau son projet d’expérimentation amendé en tenant compte des motifs du refus émis par la CPN

CETTE LETTRE D’INFORMATION EST LA VÔTRE

Retrouvez tous les articles récents et plus anciens, ainsi que beaucoup d’autres informations sur le site https://www.syndicatavenirspe.fr

MÉDECINS SPÉCIALISTES : REJOIGNEZ-NOUS

ADHÉREZ A AVENIR SPÉ DIRECTEMENT SUR NOTRE SITE
https://avenirspe.web-applications.fr/

79, rue de Tocqueville – 75017 PARIS -Tél.: 01.44.29.01.30. – Fax 01.40.54.00.66.