La Lettre Avenir Spé

Elections professionnelles : le moment de donner la parole au terrain et aux régions

EDITORIAL DU PRESIDENT

Patrick GASSERLa campagne pour les élections professionnelle vient de débuter. Les vielles centrales poly catégorielles diffusent leurs traditionnels messages de défense professionnelle. Oui, elles se rappellent toutes à nous lors de nouvelles élections, tous les 5 ans, mais elles nous oublieront bien vite !

N’en prenons pas ombrage, c’est le jeu de toute élection quand la structure passe avant les idées. Leurs préoccupations ont été concentrées sur la pérennité de leur institution. Leur souci principal est la recherche de financement, sous peine de faillite ! Quand a-t-on parlé et porté la médecine spécialisée ? Quand s’est-on préoccupé de l’avenir de la médecine spécialisée ? Où sont les projets ? Depuis 10 ans, aucun projet novateur pour la médecine spécialisé libérale n’a été porté par les structures « historiques », Aucun projet politique ! Elles ont délaissé la médecine spécialisée.

Avenir Spé ne peut que se réjouir de voir ses propositions passées portées par d’autres en début de campagne, et ainsi mises en avant. Nous y reviendrons, en les renouvelant et en les détaillant dans les prochaines semaines.

Cette élection aura le mérite de faire naitre de nouvelles volontés, les spécialistes veulent être unis pour défendre leur identité, parler d’une seul voix. « Avenir Spé » a enclenché cette démarche et l’Union syndicale AVENIR SPE – LE BLOC revendique cette volonté d’une seule représentation structurée majoritaire des médecins spécialistes français.

Les élections sont régionales, chaque semaine, nous donnerons la parole aux régions, aujourd’hui le coup de gueule de la région Nouvelle Aquitaine dénonce l’hospitalo-centrisme de l’organisation de la santé en France.

Vote pour l’Union AVENIR SPE – LE BLOC, c’est redonner à notre profession de nouveaux objectifs, des perspectives aux plus jeunes, une joie d’exercer notre métier sans avoir peur des mutations que nous sommes en train de vivre.

Patrick Gasser,

Président d’AVENIR SPE

CARMF : 74 MEDECINS LIBERAUX DECEDES DE LA COVID-19

CARMFLa Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF), qui gère notamment le régimeinvalidité-décès des médecins exerçant à titre libéral, a déploré, au cours de l’année 2020, 74 décès de médecins directement liés à ce virus :

  • 49 médecins en activité (dont 14 en cumul retraite / activité libérale),
  • 25 médecins retraités.

Il faut rappeler que le motif de décès n’est pas nécessairement indiqué par les familles. Il est donc très probable que la Covid ait fait bien davantage de victimes que les 74 cas connus.

De manière plus générale, la CARMF a d’ailleurs constaté en 2020 une augmentation significative dunombre de décès de médecins (toutes catégories confondues) par rapport aux années précédentes… Lire la suite du communiqué

EN DIRECT DES REGIONS – Nouvelle Aquitaine : en finir avec le bashing anti-spécialistes libéraux !

Nouvelle AquitainePar Benoît Feger.

Mme Brigitte DORMONT, économiste de santé, écrit dans le Monde du 29 janvier 2021 « Parce que la dépense de la médecine de ville est incontrôlée, la rigueur budgétaire étreint les autres composantes du système de soins » ([1]), Que de mauvaise foi dans cette phrase, que de dogmatisme anti-libéral !

Le choc de la pandémie COVID doit faire porter un regard neuf sur le rôle de chacun

Il a mis en évidence les limites d’une administration hospitalocentriste et toute puissante. Les ARS ont prouvé ces limites en obligeant les médecins libéraux spécialistes, montés au « front » de la pandémie, à rester en inactivité forcée lors du 1er confinement !

Oui à la liberté d’entreprendre et de s’organiserLire la suite

COMMUNIQUES DES SPECIALITES

Syndicat français des allergologuesLe Syndicat français des allergologues (SYFAL) apporte sa cotisation à AVENIR SPE

 

Il est facile d’afficher un programme alléchant et personne ne s’en privera ! La vrai question de savoir qui sera le plus à même de le porter avec vigueur et détermination.

  • Les médecins spécialistes, comme les chirurgiens, veulent que leur activité médicale soit suffisamment valorisée pour financer leur outil de travail, pouvoir ainsi travailler dans de bonnes conditions et conserver une liberté d’entreprendre. Nous ne voulons pas devenir les tâcherons asservis à des fonctionnaires ou des groupes financiers !

Pour cela, nous avons besoin d’un syndicat de spécialiste uni et fortement décidé à défendre ces valeurs. En outre, chaque spécialité devra pouvoir directement plaider ses requêtes spécifiques au moment des négociations.

Fédération française de psychiatrieLe Dr Claude Gernez élu président de la Fédération française de psychiatrie.  Il est aussi membre du Bureau d’Avenir Spé, au titre du Syndicat national des psychiatres privés (SNPP))

 

Syndicat national des ophtalmologistesLes ophtalmologistes accélèrent la mise en œuvre du travail aidé.
71% des ophtalmologistes l’utilisent selon une nouvelle étude du SNOF

 

Fédération nationale des médecins radiologuesRadiologues, de l’importance de voter pour l’URPS !

Les URPS sont, pour les régions, le relais officiel entre les médecins libéraux et les ARS. Si leurs rôles sont multiples, pour les radiologues elles sont fondamentales.

Elles désignent leurs représentants pour participer aux CSOSS qui sont les instances où sont définies les autorisations d’imagerie en coupe si importantes pour notre spécialité. Lire la suite…

Syndicat national des pédiatres françaisIl est urgent de rendre son attractivité à la pédiatrie !

Sur les 2 600 pédiatres libéraux 55% ont plus de 55 ans. Les jeunes générations ne s’installent pas. D’ici 10 à 15 ans il ne restera que 1 600 à 1 800 pédiatres alors que les moins de 17 ans représentent 25% de la population. Lire la suite…

Les biologistes médicauxLe SBJM devient en 2021 « les biologistes médicaux ». « Les Biologistes Médicaux » poursuivront le combat en faveur de l’indépendance dans notre exercice –  en ville et à l’hôpital – et pour que notre expertise médicale prenne le pas sur les contraintes administratives, le tout dans l’intérêt de nos patients. Lire la suite

Syndicat de l'appareil respiratoireLe pneumologue, spécialiste expert pour les Covid « longs ».

Après la phase aiguë de l’infection par le SARS-CoV-2, certains patients souffrent de ce que l’on appelle les « Covid longs » pour une partie d’entre eux et à des degrés divers, y compris parfois ceux n’ayant eu que des formes légères ou modérées de la maladie…. Lire la suite

Syndicat national des cardiologuesCardiologues, n’oubliez pas les gestes barrières ! Même si vous avez déjà eu la COVID-19, même si vous êtes vaccinés, même si votre sérodiagnostic est positif…

Si l’arrivée de la vaccination rend légitimement optimiste dans la lutte contre la pandémie de SARS-CoV-2, elle ne doit pas faire oublier que les gestes barrières restent une condition essentielle de prévention de la contamination par le virus. Lisez le point avec François Diévart.

 

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES FACE AUX VARIANTS DU CORONAVIRUS

COVID19 et masqueRecommandations urgentes de la DGS face à la progression des variantes du coronavirus

 

 

ELECTIONS AUX URPS

Les listes électorales ont été déposées et validées. Elles ne sont pas publiées de manière globale en ligne, mais on peut y accéder en donnant son numéro RPPS sur le site gouvernemental :

https://elections-urps.sante.gouv.fr/pages/communication/index.htm

Site des élections URPS

 

Le vote se fera exclusivement EN LIGNE, du mercredi 31 mars au mercredi 7 avril, à partir du même site.

Pensez à voter dès le premier jour pour ne pas l’oublier ensuite !

CETTE LETTRE D’INFORMATION EST LA VÔTRE

Retrouvez tous les articles récents et plus anciens, ainsi que beaucoup d’autres informations sur le site https://www.syndicatavenirspe.fr

MÉDECINS SPÉCIALISTES : REJOIGNEZ-NOUS

ADHÉREZ A AVENIR SPÉ DIRECTEMENT SUR NOTRE SITE
https://avenirspe.web-applications.fr/

79, rue de Tocqueville – 75017 PARIS -Tél.: 01.44.29.01.30. – Fax 01.40.54.00.66.