La Lettre Avenir Spé

Dr Patrick Gasser

Patrick GASSER

PLFSS 2022 : une insulte aux médecins spécialistes !

Pendant la période de crise sanitaire, les médecins n’ont bénéficié que d’une aide destinée à compenser leurs charges fixes, alors que les établissements ont été indemnisés sur la base de leur chiffre d’affaire de 2019. En 2021, aucune aide n’a été accordée aux libéraux, encore impactés par les retards de reprise d’activité, délibérément imposés par certains établissements, alors que ceux-ci continueront d’être indemnisés jusqu’à la fin de 2021. Le Ségur de la santé n’a servi qu’à surdoter les hôpitaux et a oublié les médecins libéraux, cheville ouvrière du système de soins.

L’ONDAM annoncé dans l’avant-projet de PLFSS 2022 est en hausse de 3,8 %  hors les dépenses liées à la crise sanitaire, soit 8,4 milliards d’euros. De cette somme, 5,2 Md€ iront au public, 3,2 Md€ aux « soins de ville ». Mais rien n’est dit sur la ventilation de cette enveloppe des soins de ville : un déséquilibre, encore une fois au détriment de libéraux, variable d’ajustement du système.

Les articles 42 et 43 consacrent l’accès direct et les transferts de compétence aux orthoptistes et aux kinésithérapeutes, comme une solution magique au manque de médecins, sans jamais se poser de questions sur la sécurité des patients, la pertinence des soins, ni sur les coûts que génèrera une telle dérégulation de notre système de santé.

Pas un mot n’est dit pour reconnaître les services rendus par les médecins spécialistes ni encourager leurs efforts pour se restructurer et optimiser leur offre de soins. Comme s’il était honteux d’accorder des mérites à ceux dont on ne sait que déplorer la rareté, pourtant prévisible depuis de nombreuses années !

Finalement , cet avant-projet est un texte sans surprise ni ambition pour un PLFSS presque insultant. Il démontre les œillères idéologiques et l’inconséquence de nos autorités publiques qui préfèrent céder à une démagogie à court terme, plutôt que de chercher à construire, avec les médecins, tant spécialistes que généralistes, un système de santé ambulatoire plus efficace et durable.

Mais nous ne baisserons pas les bras. Avec persévérance, nous continuerons à soutenir les projets d’Equipes de soins spécialisées (ESS), inscrites dans l’Avenant n°9. C’est sur ce concept, fondé sur les réalités du terrain, que nous formaliserons la médecine à haute valeur ajoutée que nous voulons promouvoir.

Dr Patrick GASSER
Président d’AVENIR SPE

Gouvernement_logoAvant-projet de PLFSS 2022 : quelques chiffres

Après une lecture attentive de l’avant-projet de PLFSS 2022 (texte original et résumé pour la presse), on ne trouve aucune mesure en faveur des spécialités médicales et chirurgicales.

Pourtant, celles-ci ont été durement frappées par la pandémie de COVID. Les revenus ont baissé. L’activité chirurgicale est encore freinée par les effets pervers de la prolongation de l’indemnisation des établissements jusqu’à fin 2021, certains trouvant plus rentable de toucher les indemnités calculées sur le chiffre d’affaires que de reprendre une activité normale…

Rien n’est prévu pour la réorganisation de la médecine spécialisée, en particulier la valorisation de l’expertise clinique, la coordination médicale et le développement des Equipes de soins spécialisées.

Gouvernement_logoPLFSS 2022 : liberté d’accès et de prescription aux orthoptistes et aux kinésithérapeutes

Il est savoureux de citer le bon fonctionnement de la collaboration entre ophtalmologistes et orthoptistes dans les cabinets d’ophtalmologie pour en déduire que les orthoptistes ont ainsi acquis les compétences pour se passer des ophtalmologistes !

Que coûtera toute cette kinésithérapie en accès direct ? Un patient lombalgique pris en charge par un kinésithérapeute coûtera vraisemblablement : 1 bilan kiné + 10 séances de kiné = 227,21 €, soit l’équivalent de quatre APC… sans qu’un diagnostic n’ait été porté. Mais bien souvent, les patients « bénéficient » de 20, voire 50 séances de kinésithérapie (avant de se lasser). Ils auront alors coûté de 400 à 1000 €.

Lisez notre article…

Logo du CNOMLettre du CNOM à Mme Fadila KHATTABI, présidente de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale

Le CNOM s’allie aux syndicats médicaux pour protester officiellement contre les mesures de désorganisation du système de soins contenues dans l’avant-projet du PLFSS.

« Au-delà du diagnostic et de la stratégie thérapeutique, les médecins portent la responsabilité de la prise en charge globale du patient et de la coordination des soins. Contrairement à ce que disent certains messages, volontairement clivants, cette responsabilité ne se traduit pas par une hiérarchie dans les territoires et dans nos exercices au quotidien. Elle est plus simplement le gage de la qualité et de la
sécurité des soins.

On ne saurait construire une nouvelle organisation facilitatrice de l’accès aux soins, ni en restant figé sur des modèles existants, ni en rendant illisibles les parcours de soins pour les patients ».

Lisez la Lettre du CNOM…

Logo CNAMDIPA et remboursement des « trop perçus »

Nicolas Revel (CNAM) : « Nous sommes bien sur une compensation des charges pour des libéraux, apporter une garantie de revenus n’aurait aucun sens »

  • La première chose à faire est de vous adresser à votre expert-comptable pour vérifier si le trop perçu réclamé est justifié ou non.
  • Si votre situation est litigieuse, ADRESSEZ votre dossier complet à AVENIR SPE. Nous le ferons examiner par nos juristes et vous accompagnerons dans vos recours auprès de la CNAM.
  • Pour le futur, AVENIR SPE a obtenu l’engagement de la CNAM à indemnisation sur le chiffre d’affaires, au cas où une 5ème vague épidémique venait à se produire
  • Lisez l’article complet…

Fédération nationale des médecins radiologuesLes manipulateurs ont une activité encadrée par le décret n° 2016-1672 du 5 décembre 2016.

Depuis plusieurs années, un diplôme sanctionne une formation à l’échographie, très encadrée et durant deux ans. Les manipulateurs qui réussissent cette formation peuvent alors réaliser des échographies d’acquisition dans certains domaines uniquement et sous la responsabilité d’un radiologue. Ils doivent réaliser au moins 50% de leur activité en échographie.

Lire l’article…

Syndicat des endocrinologuesLes équipes de soins spécialisées en endocrinologie diabétologie

 

  • Le patient diabétique de type 2 a besoin d’une équipe de médecins spécialistes autour de lui.

  • Quel rôle pour les paramédicaux ?

  • Et l’apport de la télémédecine…

Lire l’article…

Syndicat national des ophtalmologistesDélégation de tâches et équipes de soins en ophtalmologie

 

  • La filière visuelle est bien avancée en ce qui concerne la coordination des 3 O :  ophtalmologiste, orthoptistes, opticiens 
  • En deux ans les délais ont été réduits de moitié…

Lire l’article…

Syndicat Français de Médecine Physique et de RéadaptationKinésithérapeutes : une « pratique avancée » qui ignore délibérément les médecins

Un document de synthèse intitulé « La pratique avancée en kinésithérapie » initialement rédigé en novembre 2020 par l’URPS-Kiné-Ile-de-France à la demande de l’ARS a servi ensuite de support pour rencontrer de nombreux autres acteurs. Il tourne clairement le dos à une collaboration supervisée par un médecin.

Voici quelques exemples… 

La coordination d’équipes de soins spécialisées est dans l’ADN des spécialistes en MPR

Une discipline transversale à la croisée des compétences et des besoins

Du fait de leur formation transversale, les spécialistes en MPR savent dialoguer efficacement avec leurs collègues chirurgiens ou spécialistes d’organes. Ils ont également appris à coordonner des stratégies complexes faisant appel à des compétences multi professionnelles, sur un même plateau technique ou en réseau.

Lire l’article…

Syndicat national des anesthésistes réanimateurs de FranceInfirmières anesthésistes diplômées d’Etat : un exemple réussi

Cette étroite collaboration et ce travail en équipe parfaitement définis par une stratégie de prise en charge globale du patient tout au long de son séjour sont un exemple remarquable dans la durée collaboration réussie. Le décret qui fixe les conditions de formation et d’exercice est suffisamment clair et souple pour permettre l’adaptation des prises en charge au cours du temps et des innovations ou des modifications de pratique.  Il permet une liberté et une autonomie au sein de l’équipe tout en ayant des règles définies par une stratégie initiale et discutée.

Lire l’article…

Anatomo-cyto-pathologieLes cytolecteurs indépendants : une délégation de tâche qui a mal tourné

Bien que les techniciens des laboratoires d’anatomo-cyto-pathologie (ACP) soient des salariés, il y a une grosse pression à l’Hôpital public pour déléguer de plus en plus de tâches et  créer de toutes pièces des techniciens de macroscopie ou des cyto lecteurs. De grosses structures internationales, appuyées par des groupes financiers, poussent également dans ce sens.

Cette délégation de tâche a plutôt bien fonctionné pendant un temps… Jusqu’à ce que l’on voie apparaître des « cyto lecteurs indépendants », c’est à dire des gens, formés dans des labos d’ACP, offrir leurs services de pré screening des frottis au plus offrant. De fait, ils se sont « ubérisés » eux-mêmes. Lire la suite…

Logo CNAMAvenant n° 9 : parution au JO, calendrier des mesures, groupes de travail

Lors du Comité Paritaire National qui s’est tenu le 29/07/2021, la CNAM a précisé l’agenda de mise en application des mesures contenues dans l’Avenant n° 9.

  • Nomenclature, télémédecine, service d’accès aux soins
  • Numérique, forfait structure, biosimilaires, OPTAM, PH temps partiel, aide paternité, PJ et Sésame dégradé
  • Groupes de travail : télémédecine, actes innovants, extension MCU, handicap
  • Télémédecine hors territoire, limites de l’activité en télémédecine

L’APC à 55 euros, ce sera pour avril 2022. Lisez les détails…

Lire le texte paru au JO

BRANCHETCARTOGRAPHIE DES RISQUES

Conférence de presse du 30 septembre 2021

Réaliser une cartographie des risques opératoires alors que l’ensemble du système de santé français sort de l’épidémie de Covid, c’est essayer de comparer une année exceptionnelle à 9 années normales. Si certains facteurs de risques, liés au volume d’activité ou à la propension des patients à réclamer, n’ont pas eu les conséquences attendues, d’autres se sont exacerbés. Trois risques ont émergé pendant cette crise : le cyber, les tensions sur les ressources humaines, et la dégradation des relations entre praticiens et établissements.

PETITS MEMOS HISTORIQUES : la convention médicale, les nomenclatures, les syndicats médicaux, le CNOM…

Durant l’été, nous avons rédigé pour le site AVENIR SPE quelques notes de synthèse :

LE SITE D’AVENIR SPE SE RESTRUCTURE

Plus de 90 pages d’information, bientôt 200 articles, des centaines de photos et de documents PDF, le contenu de notre site s’est considérablement épaissi depuis sa création, il y a un an.

Pour le rendre plus lisible, nous avons entrepris de le restructurer. L’organisation du site a été clarifiée. Chaque page est divisée en un contenu pérenne et une liste d’articles, avec leur résumé, automatiquement mise à jour. A l’entrée du site, apparaît une liste des derniers articles et un moteur de recherche interne au site.

La Lettre d’AVENIR SPE est le point d’entrée des informations nouvelles qui sont ensuite dispatchées dans les différentes catégories. Chaque spécialité dispose d’une page pour présenter sa spécificité, ses objectifs et ses communiqués.

Après avoir récemment travaillé sur les rubriques VIE INSTITUTIONNELLE et ACTIONS SYNDICALES, nous plancherons prochainement sur la VIE PROFESSIONNELLE. Ainsi, nous espérons constituer une base d’informations de référence utile à tous ceux qui s’intéressent à l’exercice médical en libéral. Nous pensons particulièrement aux jeunes médecins spécialistes.

Dr Georges de KorvinGeorges de KORVIN
Responsable de la communication numérique d’AVENIR SPE
Webmaster du site.

CETTE LETTRE D’INFORMATION AVENIR SPE EST LA VOTRE !

Faites-nous remonter vos informations, commentaires et témoignages.

Retrouvez tous les articles récents et plus anciens, ainsi que beaucoup d’autres informations sur le site https://www.syndicatavenirspe.fr

Retrouvez toutes les Lettres d’AVENIR SPE en cliquant ici

Le site d’AVENIR SPE est en cours de restructuration pour le rendre plus riche en informations et plus facilement accessible

MÉDECINS SPÉCIALISTES : REJOIGNEZ-NOUS !

ADHÉREZ A AVENIR SPÉ DIRECTEMENT SUR NOTRE SITE
https://avenirspe.web-applications.fr/

79, rue de Tocqueville – 75017 PARIS -Tél.: 01.44.29.01.30. – Fax 01.40.54.00.66.

JT d'AVENIR SPE

JT d'Avenir spe

Chaque mois, le JT d’AVENIR SPE aborde un sujet d’actualité
pour le traiter de vive voix

Accédez à la page Linkedin
du JT d’AVENIR SPE