Destruction

LE DEPEÇAGE DE LA MEDECINE LIBERALE S’ORGANISE DE FAÇON MINISTERIELLE

FACE A DES MENACES DELETERES POUR LE SYSTEME DE SOINS AVENIR SPE APPORTE DES PROPOSITIONS CONCRETES

Communiqué de presse du 21/10/2021

Effectivement, le PLFSS 2022 prévoit des mesures en direction de la médecine spécialisée mais, surtout, il est en train d’organiser son dépeçage de façon structurée :

  • En permettant aux orthoptistes la primo prescription des verres correcteurs, des lentilles de contact chez l’ensemble de la population, et même chez des enfants avant toute prise en charge diagnostique, ce qui constitue un risque d’un suivi non optimal et des possibles handicaps dans le futur,
  • En autorisant le renouvellement des séances de kinésithérapie par le professionnel prenant en charge ces patients sans même en informer, voire demander leur aval, aux médecins prescripteurs., là encore, les bilans devront être effectués auparavant mais il est difficile de croire que l’évaluation du besoin médical sera systématiquement pertinent,
  • En confiant aux orthophonistes la réalisation d’éventuels bilans en accès direct et sans  diagnostic médical préalable,  alors même que les délais pour obtenir un rendez-vous d’orthophonie sur prescription médicale dépassent souvent plusieurs mois…et au risque d’erreurs d’appréciation délétères pour les enfants concernés.

Les ophtalmologistes, les pédiatres, les ORL, les MPR et les médecins généralistes sont aujourd’hui totalement opposés à ce type de prise en charge mettant en situation de risque diagnostique des patients qui nécessitent des expertises complexes et spécifiques. On ne fait bien que ce que l’on fait souvent ; la logique qui sous-tend les centres de référence en chirurgie cancérologique rappelle que l’entrainement de professionnels dument formés et rodés à la pratique ne peut être « économisés » Les patients y ont droit ! Le ministère ne peut créer une médecine à 2 vitesses,

Enfin la proposition originale d’un conventionnement sélectif dans les zones surdotées parait peu réaliste au regard de la faiblesse médicale structurelle (et, pour quelques années encore).

Mais,ces zones existent-elles encore dans notre pays ? la mobilisation du tissu local, économique, social, culturel pour revivifier un territoire et donner envie aux professionnels de s’implanter doit être le levier majeur incluant un nouveau rôle pour les collectivités locales déjà rodés pendant la crise. La télémédecine et la télé-expertise sont  aussi des moyens de donner une réelle capacité de travail y compris dans des territoires moins denses.

L’organisation des soins ne se construit pas de cette façon

Elle se construit de façon concertée avec l’ensemble du corps médical et paramédical dans une démarche de co-construction autour du travail aidé, avec certaines formes de délégations de tâches. La protocolisation est le socle de la coordination et de la coopération. Les modèles de Maisons de spécialistes comme les cancérologues et les pédiatres sont déjà le gage d’une autre voie possible de coopération au service du maillage. Une approche non dogmatique mais concertée localement et en écoute aux besoins de santé des territoires.

Mais surtout accessibilité ne veut pas dire nivellement par le bas on ne distribue pas de diplômes de médecins comme on donne parfois un peu vite le bac. Il s’agit là de gérer une relation entre opérateurs intelligente – accompagnante pour assurer le service médical mais surtout l’accompagnement et l’écoute tant attendue par les patients. Tous les acteurs ont leur rôle à jouer.

Aujourd’hui, le ministère de la Santé et le Gouvernement s’opposent de façon frontale et sans concertation mettent en difficulté les acteurs de la médecine libérale ; -pourtant plébiscités par les usagers de soins  et  indispensables à leur prise en charge

Dès vendredi, les ophtalmologues vont se mobiliser et ont mis en place un préavis de grève pour la semaine prochaine. AVENIR SPE les soutient et les accompagnera dans leurs revendications.

AVENIR SPE, au travers de l’ensemble des verticalités qu’elle fédère, soutiendra de façon active les spécialistes dans leur diversité qui, aujourd’hui, se sentent malmenées par le Gouvernement avec ces mesures qui ne permettront aucune amélioration de l’ accessibilité aux soins, mais entraineront une détérioration irréversible de la qualité des diagnostics et des prises en charge.

Avenir Spé demande au ministère de la Santé et aux élus de la République d’amender très fortement ces propositions d’articles du PLFSS 2022, de décider d’un moratoire sur ce sujet pour permettre dans l’année qui vient de construire une réponse durable à l’accessibilité aux soins pour tous au travers d’un Ségur de la médecine libérale que nous n’avons pas vu.

Avenir Spé va développer les équipes de soins spécialisés. L’attitude du gouvernement ne peut que figer les acteurs dans leurs retranchements, alors qu’il est impératif d’avoir une attitude bienveillante pour développer le travail aidé réponse à l’accessibilité.

Contact Média :

AVENIR SPÉ – Dr. Patrick GASSER, Président, 06 10 27 77 67

LIN-K – Vanessa Ralli  06 61 18 06 52