CORONAVIRUS

LA DERMATOLOGIE : PREMIERE SPECIALITE POUR LA TÉLÉCONSULTATION

Afin d’éviter l’engorgement des urgences et des appels au SAMU liés au virus Covid-19, et pour en limiter la propagation rapide, les dermatologues propose un renforcement des outils de téléconsultations.

Le SNDV demande que la téléconsultation en cette période d’épidémie soit ouverte aux primo-consultants.

La télédermatologie a d’ores et déjà fait preuve de son intérêt dans le diagnostic et le suivi de différentes affections, comme les cancers de la peau et le diagnostic des maladies dermatologiques, dans les régions sous denses en dermatologues.

Les médecins libéraux sont en première ligne pour répondre aux inquiétudes de leurs patients. Il convient de distribuer au plus vite le matériel de protection nécessaire aux professionnels de santé libéraux. Afin d’éviter les retards de diagnostics pouvant être préjudiciables aux patients, le SNDV en appelle aux pouvoirs publics afin que des mesures soient rapidement prises pour élargir les possibilités de la téléconsultation.

En demandant le renforcement des outils de téléconsultations, le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues rappelle la nécessité de revaloriser les actes de télémédecine.