Les médecins spécialistes libéraux exigent des réponses afin d’assurer la continuité des soins

 Aujourd’hui l’ensemble de la médecine spécialisée souhaite des réponses pour redonner confiance en nos dirigeants et en l’organisation de la crise.

Les médecins, pharmaciens, infirmiers, soignants, personnels des cabinets médicaux et tous ceux qui les accompagnent au quotidien se sentent oubliés, délaissés dans ce contexte d’urgence sanitaire, Avenir Spé appelle le Président de la République à faire toute la vérité sur :

  • La situation concernant l’approvisionnement en masques à destination des médecins de ville : où sont-ils ? quand seront-ils livrés  et à quel rythme? quel est le véritable état des stocks ?
  • La situation concernant le schéma de distribution de ces masques : à qui seront-ils fournis en priorité ? selon quels critères ? en quelle quantité ? avec quelle régulation ?
  • La manière dont les organismes médicaux sont choisis pour éclairer et conseiller le Président de la République dans ses prises de décisions relatives au Covid-19. En effet, l’ensemble du corps médical spécialisé de ville – pourtant dévoué et mobilisé dans le combat que livre notre pays – s’indigne de ne jamais avoir été sollicité par les autorités compétentes. Nous sommes incontournables dans le maintien de la santé des patients porteurs de pathologies chroniques

Avenir Spé rappelle que la médecine spécialisée de ville est un élément clef de la réponse à l’épidémie. En effet, 85% des malades chroniques sont suivis par les spécialistes de ville. La santé hors CoVid-19 ne s’arrête pas !

Sans information et sans mobilisation de la médecine spécialisée de ville, la situation sanitaire va rapidement se « sur aggraver ». Sans référents dédiés, les malades chroniques, avec des pathologies invalidantes seront laissés à eux même, avec un risque accru de complications.

L’implication souhaitée de la médecine spécialisée ne devrait pas se faire sans des moyens cohérents de protection, tant dans l’intérêt du patient que celui du professionnel. Les protections doivent aussi être distribuées vers les cabinets de spécialistes qui ne souhaitent pas devenir un vecteur malgré eux de la diffusion du Covid-19.

Il est temps d’avoir de la transparence.

Cet appel à l’Etat, n’a qu’un seul objectif : assurer le meilleur système de soins à tous les Français, aux côtés de la médecine hospitalière, particulièrement exposée, dans un esprit de coopération, d’unité et de combativité en pleine guerre sanitaire.