En finir avec les « petits pas », il faut un modèle économique juste et lisible

Dans les années 2010, les négociations conventionnelles ont beaucoup porté sur la tarification de la consultation et la valorisation de l’activité clinique. La Convention de 2011 a permis une avancée en assouplissant l’application du C2, suivi d’une « consultation de synthèse ». Pour préparer la convention de 2016, l’UMESPE, devenue AVENIR SPE, a réalisé d’importants travaux visant à structurer trois niveaux de consultation. Mais le projet a été dévoyé par l’Assurance maladie, complexifiant encore une nomenclature à laquelle plus personne ne comprend plus rien, mais qui peut servir de prétexte à des attaques tatillonnes (pour ne pas dire plus) de certains « médecins conseils » contre des médecins désemparés et humiliés.

Tout ceci est devenu totalement insupportable. La politique des « petits pas » de l’Assurance maladie n’a plus de sens. Il faut absolument une refonte rationnelle de notre modèle économique, claire, juste et compréhensible de tous. C’est sur quoi AVENIR SPE veut travailler.

Travaux avant la convention de 2016

Travaux de la Commission Tarification de l’UMESPE devenue AVENIR SPE, réalisés en vue de la négociation conventionnelle de 2016.

L’UMESPE-CSMF, devenue AVENIR SPE a refusé de signer la Convention 2016

Travaux de 2017

En 2016, l’UMESPE (devenue AVENIR SPE) a refusé de signer une convention qui dévoyait le projet tarifaire à trois niveaux proposé à la suite de nos travaux. Une nouvelle synthèse a été réalisée en septembre 2017 après l’Université d’été de Giens. Elle a servi de base à une expérience de simulation de codage en ligne, dénommée SPECODE, réalisée en octobre de la même année.

Malheureusement, les discussions sur ces travaux ont été gelées par l’Assurance maladie.

Documents et travaux actuels

En préparation