On n’organisera pas la médecine sans les médecins !

Dr Patrick GasserDeux documents viennent de nous parvenir coup sur coup et nous les découvrons sans avoir jamais été consultés avant le rédaction.

Le premier est le rapport du député MoDem Cyrille ISAAC-SIBILLE , présenté à l’Assemblée nationale le 7 juillet 2021 sur l’organisation des professions de santé dans les dix ans à venir. Toutes les organisations des professionnels paramédicaux ont été auditées, mais  les représentations médicales ont été peu entendues.

Le second est un projet de décret concocté « en silence » par notre  Ministre de la Santé, qui nous a averti qu’il était trop tard pour s’engager dans d’autres chantiers.

Ces deux textes ont en commun d’accorder un crédit illimité aux professions paramédicales dont les rêves les plus ambitieux ont trouvé l’onction des pouvoirs publics. Cela contraste singulièrement avec la politique de main de fer appliquée aux médecins : toujours plus d’obligations, toujours moins de ressources, toujours plus de suspicion…

Peut-on sérieusement croire qu’un système de libre coopération entre professionnels paramédicaux placés en autonomie aboutira à plus d’efficience et de pertinence des soins et à une meilleure utilisation des deniers publics ?

Certes, on nous a habitués au pire…

Bien sûr, AVENIR SPE n’est pas hostile à une progression des compétences de tous les professionnels de santé. C’est même une nécessité et la métaphore de l’escalier du député ISAAC-SIBILLE a de quoi séduire. Mais pourquoi occulter le rôle de coordinateur, de régulateurs, d’experts de référence que sont appelés à jouer les médecins, aussi bien généralistes que spécialistes.

AVENIR SPE, en partenariat avec le BLOC, est bien décidé à promouvoir le modèle des Equipes de Soins Spécialisées : l’expertise du médecin spécialiste en matière de diagnostic et de stratégie thérapeutique sera le fondement d’une action concertée, avec des exigences de qualité, de retours d’information et une évaluation des résultats obtenus, aussi bien à l’échelle individuelle que collective.

Patrick GASSER
Président d’AVENIR SPE

La Lettre Avenir Spé

La Lettre n° 31 est en ligne (cliquez ici)

  • Le rapport ISAAC-SIBILLE sur l’organisation des professions de santé dans les 10 ans à venir
  • Projet de décret sur les Infirmières de Pratiques Avancées dans les services d’urgence.
  • Révision de la CCAM : la méthodologie (partiellement) dévoilée
  • Cour des Comptes : rapport sur les dépenses publiques pendant la crise et le bilan opérationnel de leur utilisation
  • CPR de Bretagne : ce qui attend les médecins non vaccinés – DIPA (Dispositif d’Indemnisation de la Perte d’Activité)
  • Branchet : médecins et cybercriminalité – relations tendues entre médecins et établissements

La Lettre n°30 est en ligne (cliquez ici)

  • Que contient l’avenant n°9 ?
  • Haut Conseil des Nomenclatures (HCN) et révision de la CCAM
  • COVID : obligations vaccinales et passe sanitaire en médecine spécialisée libérale
  • Les pédiatres au rendez-vous de la vaccination anti-COVID des enfants
  • SNARF : de la garantie à la destruction de l’offre de soins
  • Ségur du numérique
  • Les GAFA se retirent-ils de la santé ?

Accédez à toutes les Lettres d’AVENIR SPE

JT d'AVENIR SPE

Le site d’AVENIR SPE se restructure

Créé au début de 2020, notre site contient déjà près de 300 pages et articles.

L’organisation du site a été clarifiée. Chaque page contient un texte permanent et une liste d’articles en relation avec la thématique.

Un moteur de recherche sur la page d’accueil vous permet de retrouver les articles contenant le mot tapé et les derniers articles en ligne figurent ci-dessous.

Enfin, le JT mensuel d’AVENIR SPE est également affiché sur cette page.

Georges de Korvin, chargé de la communication numérique d’AVENIR SPE