Insupportable injustice !

Avant les Ordonnances Juppé, de sinistre mémoire, le dispositif MICA de 1988 à 2003 instaura la mise en retraite anticipée des médecins. Nos gouvernants considéraient alors qu’un médecin libéral ne représentait rien d’autre qu’une source de dépenses qu’il fallait tarir « quoi qu’il en coûte ». Quelques années après, la balance entre l’offre et la demande s’est inversée mais rien n’a changé dans l’esprit de l’énarchie qui nous dirige.

Le suspect est toujours le médecin libéral, surtout s’il est spécialiste… Pendant qu’on lui impose un accès contrôlé par le médecin traitant, des tarifs opposables mal valorisés, des réglementations d’exercice et des contraintes d’association d’actes dans la même séance, il semble que on laisse des centres de soins détourner certains modes de prise en charge et de facturation au détriment de la Sécurité sociale. Un montant chiffré par l’Assurance maladie à 22 millions d’euros pour 2020, rien que pour l’ophtalmologie. Certains centres ont confondu accès aux soins pour tous et appât du gain en développant de mauvaises pratiques.

Fort de ces constats, pensez-vous que l’Assurance maladie aurait gelé l’accompagnement de ces structures pendant la crise COVID ? Il n’en est rien : elles recevront les aides attendues calculées sur le chiffre d’affaires obtenu par des cotations abusives, voire frauduleuses.

Pendant ce temps, les médecins libéraux ont continué d’être contrôlés et poursuivis. Quant à l’indemnisation COVID, ils n’ont reçu qu’un maigre accompagnement financier en comparaison de celui de tous les établissements de soins. Lire la suite…

VICTOIRE AUX ELECTIONS URPS !

L’UNION AVENIR SPE LE BLOC EST RECONNUE PAR LE MINISTERE COMME LE PREMIER SYNDICAT DES SPECIALISTES !

Voyez les résultats par région sur notre page spéciale

Elections URPS 2021

La Lettre Avenir Spé

La lettre n° 26 est en ligne !

  • Insupportable injustice !
  • SNOF : centres de santé en ophtalmologie : 22 millions de fraude à l’Assurance maladie en 2020
  • FNMR : 40 ans d’aveuglement technocratique
  • SNARF : déprogrammations en région AURA
  • SYFMER : il faut des mesures d’assouplissement pour favoriser une réadaptation à forte valeur ajoutée
  • CARMF : revalorisation de 0,4 % de l’ASV au 1er janvier 2021
  • BRANCHET : déprogrammation et maintien des garanties assurantielles

La lettre n°25 est accessible ici

  • La victoire… et un sentiment de devoir !
  • Communiqué SNARF-AAL
  • Communiqué SYFMER
  • Message de Benoît FEGER aux ORL
  • Communiqué de la FNMR
  • Lancement d’Innov’Cardio, l’intelligence collective au service de tous

Accédez à toutes les Lettres d’AVENIR SPE

NEGOCIATIONS CONVENTIONNELLES

EXERCICE PROFESSIONNEL