Editorial du Président

Patrick GASSER

Couverture territoriale : pour un engagement collectif plutôt qu’un conventionnement sélectif

La lutte contre les déserts médicaux est inscrite au programme de tous les candidats à l’élection présidentielle, avec une tendance commune à la coercition. Ce sujet est incontournable et AVENIR SPE veut l’aborder avec un esprit positif et pragmatique.

D’abord, quels sont ces déserts ? Certes, il existe des villes petites ou moyennes où, même dans le secteur public, il est devenu très difficile de recruter des médecins spécialistes. Mais, dans certaines grandes villes aussi, il devient difficile de trouver des jeunes pour succéder aux départs en retraite ou compléter les équipes. Le problème démographique actuel est multifactoriel : hyperspécialisation pour répondre à l’évolution scientifique et technique, aux exigences de perfection de la population, prolongation des périodes de formation, papy boom, aspirations des jeunes à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée…

Néanmoins, la pyramide des âges montre que la vague de départs à la retraite est à son pic et qu’avec l’ouverture des quotas de formation, une tendance vers la normalisation démographique médicale est en vue, d’ici 2024 ou 2025. On se demandera alors si les mesures de dérégulation des professions paramédicales étaient bien justifiées et comment faire pour redonner de la pertinence aux soins (sujet bien oublié actuellement).

Quel sens y aurait-il à contraindre un médecin spécialiste à s’installer dans une ville « désertique », incapable de lui fournir les moyens techniques et les compétences professionnelles indispensables à son art ? Au contraire, nous pensons qu’il faut s’appuyer sur les groupes de spécialistes déjà bien structurés pour leur permettre, sans entraves artificielles, de mieux quadriller le territoire à l’aide d’antennes avancées et de réseaux de professionnels coordonnés. Il faut aussi cesser de décourager les initiatives innovantes de jeunes praticiens mais, au contraire, faciliter leur concrétisation.

Plutôt que de s’attaquer arbitrairement à nos jeunes confrères par un conventionnement sélectif à l’allure punitive, nous proposons de construire avec les Pouvoirs Publics un système rationnel d’engagement collectif visant à répondre à l’attente légitime de nos concitoyens. On ne bâtit rien sur les menaces et la coercition.

Patrick Gasser, président d’AVENIR SPE

La Lettre Avenir Spé

La Lettre n°39 est en ligne (cliquez ici)

  • Editorial : Couverture territoriale : pour un engagement collectif plutôt qu’un conventionnement sélectif
  • Nouveau CA et nouveau Bureau d’AVENIR SPE 2022-2026
  • Les infectiologues libéraux se rapprochent d’AVENIR SPE
  • Equipes de soins spécialisés : valoriser les initiatives de terrain pour mieux couvrir les territoires
  • Collaboration interprofessionnelle : déréguler ou structurer le système de soins ?
  • Ordonnance pour les élections présidentielles 2022
  • Comité des usagers : réunion inaugurale
  • Formation et information : les webinaires d’AVENIR SPE
  • Avenant n° 9 : qu’est-ce qui change au 1er avril 2022
  • Convention 2023 : calendrier des réunions
  • Ségur numérique
  • DPC hors quota et formation des MSU
  • Port du masque dans les cabinets
  • Un tarif préférentiel pour répondre à vos questions sur la retraite et la protection sociale
  • L’influence croissante des cabinets de conseil
  • Revue de presse
  • Partenariats : Ethicare, Branchet, JCD, Vanessa Ralli…

Accédez à toutes les Lettres d’AVENIR SPE

Appel à un Grenelle de la Santé

Projet politique 2022

Les spécialistes aux cotés des usagers de soins pour refonder le système de santé de proximité.

Déprogrammations arbitraires, fermetures de bloc, surcharge d’actes – désorganisations – la médecine de Spécialité a subi des entraves générées par la crise avec de nombreuses conséquences : des retards de diagnostic, des pertes de chances et un sentiment d’abandon des patients chroniques.

Alors que tous les acteurs s’accordent pour dire que la santé est une question majeure, elle semble délaissée dans un débat polarisé par les questions identitaires et sécuritaires. Aujourd’hui, la médecine libérale spécialisée doit être partie prenante des propositions d’organisation des soins pour répondre aux attentes légitimes des patients afin d’assurer une prise en charge de qualité, gage de sécurité des soins. Pour Avenir Spé, cette question est le défi des prochaines années.

À deux mois d’un vote crucial qui pérennisera, ou non, les organisations mises en place, Avenir Spé présente son projet politique et les chantiers majeurs portés par les spécialités – pôle – équipes de soins spécialisées (ESS) – Place des usagers et adresse ses principales recommandations aux candidats. Ce projet prend la forme d’une charte d’engagement courageuse co-signée avec les usagers de soins qui siègent désormais au Conseil de l’organisation et éclairent les orientations stratégiques d’Avenir Spé.

Découvrir le projet politique

JT d'AVENIR SPE

Le site d’AVENIR SPE continue de s’enrichir et de se restructurer : restructurer :

  • Lisez le sommaire des dernières Lettres d’AVENIR SPE au-dessous de l’éditorial du président
  • Un moteur de recherche sur la page d’accueil vous permet de retrouver les articles contenant le mot tapé et les derniers articles en ligne figurent ci-dessous.
  • Enfin, le JT mensuel d’AVENIR SPE est également affiché sur cette page.

Georges de Korvin, chargé de la communication numérique d’AVENIR SPE

Adhérer à Avenir Spé

Nous rejoindre

contact@avenir-spe.org