Editorial du président

Je vous souhaite à tous une excellente rentrée, une rentrée pas tout à fait comme les autres, la crise que nous venons de traverser n’est pas derrière nous, mais encore bien présente. Les demandes des patients et de leur médecin traitant sont de plus en plus prégnantes alors que nous devons garder les mesures de distanciation sociale par souci sécuritaire, tenter de rattraper les retards au diagnostic et les prises en charge retardées par le confinement. Nous devons optimiser le circuit des patients sans moyens supplémentaires. Cette catastrophe nous a montré notre fragilité, notre impréparation organisationnelle, nous devons en tirer des enseignements pour mieux y répondre la prochaine fois.

La demande de soins est de plus en plus importante, notre profession nous impose d’y répondre au moins collectivement dans un souci d’accès aux soins pour tous sur l’ensemble du territoire. La profession doit revendiquer une responsabilité populationnelle. Des organisations innovantes, autour du travail aidé et de la coopération,doivent être développées. AVENIR SPÉ a toujours porté cette réflexion, par contre, ces modèles innovants se doivent d’être flexibles, adaptés à chaque territoire et non stéréotypés comme veulent nous l’imposer la CNAM et le gouvernement. Pour développer de nouveaux modèles, il est indispensable d’installer une revalorisation significative de toutes les spécialités avec comme objectif d’atteindre le niveau de rémunération des médecins de l’OCDE et permettre du réinvestissement dans des prises en charge novatrices.

Des négociations conventionnelles vont bientôt s’ouvrir et la feuille de route du ministre de la Santé au DG de la CNAM est à 1000 lieux de notre vie de terrain, des spécialités seront encore les oubliées ! L’échec à l’image du Ségur de la santé se profile.

Les objectifs d’AVENIR SPÉ, pour cette rentrée, sont prioritairement de construire l’unité de tous les spécialistes autour d’un grand syndicat, nous sommes aujourd’hui sur la bonne voie. Seule l’unité nous permettra de négocier une vraie valorisation de notre profession qui n’est pas tout à fait comme les autres professions de santé. Nous devons porter collectivement les changements indispensables à notre exercice et au système de soins français.

Patrick GASSER

Mesures d’économie proposées par la Cnam : les libéraux, variables d’ajustement ?

Paris, le 2 juillet 2020

La crise de la COVID-19 n’a apparemment pas fait changer son logiciel de pensée à la CNAM […] La Caisse annonce, dans le cadre du prochain Projet de Loi Finances Sécurité Sociale, vouloir réaliser 1,1 milliard d’euros d’économie, dont une partie serait supportée par les médecins libéraux.

Lire le communiqué de presseversion PDF

Dr Jean-Philippe MASSON, président de la FNMR : « Je n’accepterai pas de nouvelles économies sur le dos de la radiologie »Lire l’article

Page spéciale Ségur de la Santé et nouvelles négociations conventionnelles

  • Conclusion du Ségur, recommandations de la mission Notat
  • Ouverture des négociations conventionnelles : lettre de cadrage d’Olivier Véran, orientations de la CNAMTS
  • Propositions d’AVENIR SPE pour une réforme du système de santé

Flash info N°12

Lettre de cadrage pour les négociations conventionnelles. Une négociation qui doit être menée mais sans grande illusion, notamment pour les médecins spécialistes. La politique du forfait très peu pour nous. (Lettre du ministre de la Santé) – Avis du Conseil de la CNAM

Reprise du paiement des cotisations : estimation de votre revenu 2020. Conformément aux mesures annoncées par le Gouvernement dans le cadre de la crise du coronavirus, l’Urssaf vous accompagne.

Votre Urssaf/Cgss a reporté automatiquement vos échéances de cotisations et contributions sociales personnelles depuis le 20 mars 2020. Elle reportera également vos échéances d’août. Le paiement normal reprend à compter du mois de septembre si vous payez au mois, à compter du mois de novembre si vous payez au trimestre cliquer ici pour lire la suite

Les revenus 2019Les grands perdants : les spécialistes, ça n’étonne personne ! (source QdM – Bilan fiscal des AGA de l’UNASA) – La CNAM s’est acharnée sur le spécialistes en les ignorant.

Vaccin Covid-19 : AstraZeneca : après avoir suspendu son essai de phase III, le laboratoire reprend son développement.

Convention de la médecine spécialisée décalée en janvier prochain pour cause de persistance de la vague épidémique.

Les propositions d’AVENIR SPÉ pour le Ségur de la Santé. Les pouvoirs publics les ignorent mais certains syndicats reprennent des idées, nous en sommes heureux. Propositions AVENIR SPÉ

Cri d’alarme des jeunes biologistes

POLITIQUE CONSUMERISTE DE RT-PCR : TROP C’EST TROP !

Lire le communiqué de presse du 08/09/2020

Le projet de décret relatif à la procédure applicable aux refus de soins et aux dépassements d’honoraires abusifs ou illégaux et sa fiche de présentation

Le SNOF sonne l’alarme sur les dépenses en centre de santé ophtalmologique :

le coût moyen par patient a bondi de 80 % en 4 ans et dépasse largement celui en cabinet libéral !

Exercice illégal de la médecine par la société E-OPHTA : la Cour d’appel de Douai donne raison au SNOF

Lire le communiqué de presse

Newsletter du SNARF : lettre du Conseil National Professionnel Anesthésie Réanimation et Médecine Péri-Opératoire (21/07/2020)

  • … l’engagement de chacune et chacun |…] a permis la prise en charge optimale et simultanée de 7148 patients en soins intensifs au pic de la crise.
  • … 4800 nouveaux lits de réanimation ont été créés pendant cette période dans les structures publiques, non lucratives et privées.
  • … la crise COVID a permis à notre spécialité d’élaborer ce concept «réanimations éphémères» reposant sur l’ouverture dans un délai extrêmement court et pour une période prolongée de lits
  • … la crise COVID a permis à notre spécialité d’élaborer ce concept «réanimations éphémères» reposant sur l’ouverture dans un délai extrêmement courtet pour une période prolongée de lits de soins critiques.
  • … les CNP ARMPO et MIR ont travaillé de concert sur 10 recommandations pour sécuriser la réouverture de lits de réanimation à la hauteur d’un total de 12000lits,
  • … Nous restons attachés, en tant que spécialité d’interface, à développer et valoriser la multiplicité de nos modalités d’exercice qui a été essentielle à notre adaptabilité en période de crise, qu’elle soit terroriste ou pandémique comme ces 5 dernières années.

A propos de l’épidémie COVID-19

Personnels des cabinets médicaux

Nouvelle grille des salaires
Prime Macron défiscalisée, avant le 31 août

Retraite et retraités

Quelle sera ma retraite ?
Dr Jean-Luc Friguet
administrateur de la CARMF

Les enjeux de la réforme
Thierry Lardenois,
président de la CARMF

Manifeste intersyndical
Le moment est historique pour les médecins !